De la place des femmes dans le web

Le 26 avril est la journée internationale des femmes dans les technologies de l’information et de la communication. Cette journée est portée par l’ONU et doit nous inciter à réfléchir à cette question. La problématique est relativement simple, il n’y a pas assez de femmes dans le secteur numérique. La question qui en résulte est comment les attirer …Des initiatives comme le mouvement #JamaisSansElles ont pour objectif de nous interpeller sur la place des femmes dans le numérique. En rendant les femmes du numérique visible, nous créérons des modèles possibles pour nos jeunes filles. Mais il y a une question à laquelle j’aimerais m’attarder c’est celle du pourquoi….Pourquoi est-ce important que nous ayons des femmes dans le numérique ?

Le théorème du soutien-gorge

C’est une observation du quotidien qui m’a amené à me questionner sur l’importance des femmes dans le web. Un jour ma femme décide de commander des sous-vêtements par internet et peste comme pas possible sur le site particulièrement mal fait et pas du tout pratique. Je regarde le site en question et réalise la commande sans aucune difficulté, ni-même sans relever de possibles difficultés. Elle recommence à son tour et bute à nouveau sur des problèmes d’ergonomie, de design.

C’est à travers un temps informel à mon travail que mes collègues (je travaillais pour ma part dans un environnement composé de 80% de femmes) corroborent le constat de ma femme. Elles aussi “galèrent” (le mot est exagéré, j’en conviens) quand il s’agît d’acheter objets pourtant typiquement féminins (comme le soutien-gorge, d’où le nom de ce théorème). Je n’ai pas le bagage scientifique nécessaire pour prouver que ces sites étaient dessinés par des hommes et que c’est la raison pour laquelle ils ne parlent pas aux femmes. Je n’ai pas les moyens nécessaires pour monter une expérience avec des équipes 100% masculines, 100% féminines et mixtes sur un objet : type montez moi un site e-commerce avec 20 objets  du quotidien au choix pour comparer les résultats. Mais j’ai l’intime conviction que c’est parce qu’il n’y a pas assez de femmes dans le numérique. Travaillant dans le domaine de l’inclusion numérique, je ne peux me résoudre à un web qui exclue 50% de la population.

Des femmes à tous les postes

Quand on parle de promouvoir les femmes dans le web, il faut veiller à ce qu’elles ne soient pas cantonnées qu’à certains postes. Le but n’est pas de reproduire un modèle homme dominant et femme secrétaire et de l’appliquer. Il y a des disparités dans les métiers du numérique. le métier de Community Manager est beaucoup plus féminin que celui de Développer PHP par exemple. Le défi est bien de montrer qu’aucun poste du numérique est un “poste de mec”. Ce n’est pas un défi pour l’égalité, c’est un défi pour le bien-être de notre société.