La sélection du coach

J’aime ce moment où j’annonce la composition de l’équipe qui va jouer le prochain match. J’aime ce moment car j’aime voir les yeux des joueurs qui brillent en disant “j’espère que je vais jouer”. J’aime ce moment parce que quand j’ai commencé, faire une sélection c’était essayer de convaincre untel de jouer parce que sinon nous ne serons pas six.  J’aime ce moment car il ne présente aucun autre enjeu que celui de savoir si on va avoir le plaisir de jouer. La sélection ce n’est pas une récompense pour les efforts fournis à l’entraînement et les performances obtenues toute l’année. Ce n’est pas pour moi non plus l’alignement d’une équipe type avec des titulaires indiscutables et des joueurs condamnés à cirer le banc des spectateurs. Dès lors qu’un joueur a suffisamment de bases pour pouvoir jouer, il peut alors jouer n’importe quel match. Le rôle du sélectionneur c’est de composer une équipe équilibrée avec des hommes, des femmes, des débutants et des confirmés. Il n’y a pas de ligue des champions à gagner, pas d’autres enjeux que de se faire plaisir. Dès lors pourquoi devrions nous faire une équipe A qui jouerait les matchs “prestigieux” et une équipe B qui jouerait les autres matchs ? Comment peut-on faire de l’impro si on est pas apte à intégrer un joueur débutant dans l’équipe sous prétexte qu’il débute ? Faire une sélection, c’est rappeler aussi les principes de base de l’impro : écoute, accepte et construits.

Laisser un commentaire