La semaine sans Google.

 

 

Tout comme il y a ceux qui suivent un plan de 5 jours pour arrêter de fumer, j’ai décidé de me passer des services de Google pendant une semaine. J’ai bien conscience que cela va être particulièrement compliqué tant le géant est omniprésent dans le paysage numérique, mais l’enjeu est de taille.  Tout comme pour les fumeurs, j’ai décidé de faire jouer l’esprit de groupe en impliquant les usagers de l’ Espace Public Numérique en même temps.

Étape 1 le moteur de recherches

Je remarque que beaucoup d’usagers utilisent le moteur de recherche pour chercher l’adresse d’un site qu’ils connaissent déjà.  Typiquement ils vont se servir du moteur de recherche pour aller sur Facebook en saisissant Facebook dans la barre de recherche.

Il me paraît donc utile de rappeler à quoi sert un moteur de recherche. Demandez-vous votre chemin pour vous rendre tous les jours sur votre lieu de travail ? Non. Cessez de demander à Google l’adresse de Facebook et mémorisez là ! Si votre mémoire est défaillante, positionnez l’URL dans votre barre personnelle ou dans vos favoris. Enfin vous pouvez aussi apprendre comment est construite une URL pour deviner l’adresse du site que vous cherchez  à consulter. Pourquoi .com .org .fr ? En un mot n’utilisez un moteur de recherches que pour sa fonction “normale” de recherches ! Pour l’étape 1, je change la page d’accueil des ordinateurs en enlevant le moteur de recherches.

Étape 2 des moteurs pour tous les goûts

Bon un moteur de recherches est quand même indispensable, mais il y en a d’autres que Google ! Au cas où cela vous aurait échappé, nous allons accueillir la conférence pour le climat en fin d’année.  Imaginez un instant que vos recherches puissent permettre de planter des arbres….c’est ce que vous propose le moteur de recherches Ecosia ! Vous pouvez aussi décider d’être patriote en soutenant le “Web in France” et en utilisant Qwant. Il existe de nombreux moteurs de recherches, dont certains ont des utilisations spécifiques comme des moteurs dédiés à la recherche d’images libres de droit par exemple  (photopin).

Étape 3 le traitement des  données

Au-delà de ces aspects, l’enjeu est surtout de reprendre le contrôle sur nos données personnelles. Le prétexte d’une semaine sans Google est de démontrer la place prépondérante des services de l’entreprise et les conséquences de ce positionnement dans nos activités citoyennes. Il s’agît de sensibiliser les usagers à cette notion de “data”. Début octobre se déroulera le temps des communs. A mon sens l’initiative lancée par Framasoft “dégooglisons internet” s’inscrit dans cette démarche et notre rôle de médiateur numérique est d’apporter les éléments de lecture aux usagers pour que chacun agisse de manière éclairée. Dans cette optique, j’ai choisi d’utiliser Framabee le métamoteur de recherche développé par l’équipe de Framasoft. Framabee ne vous trace pas, ne partage aucune donnée avec un tiers et ne peut pas être utilisé pour vous compromettre. Faîtes l’essai ! https://framabee.org/

3 comments

Laisser un commentaire