Le numérique a son champion

Trophies

Réjouissons-nous, Gilles Babinet a été nommé champion du numérique (digital champion) de la France auprès de l’Union Européenne.Le 14 février 2012, le président BARROSO a adressé à chaque État membre de l’Union un courrier les invitant à nommer une personnalité au sein du programme digital champion afin de participer à la promotion des avantages de la société numérique dans le cadre de l’action menée par Neelie KROES, vice-présidente de la Commission européenne. Cette initiative est destinée à mettre la stratégie numérique au cœur des enjeux européens et à mutualiser les savoirs-faire et les projets sur le sujet. Gilles Babinet a donc été nommé le 25 juin par Fleur Pellerin.

Champion du numérique ?

Gilles Babinet n’est pas inconnu dans la sphère de l’internet puisqu’il a été le président du Conseil National du Numérique. Aussi quand j’ai vu passer sa nomination à ce poste (fonction ?) de Champion du Numérique, je me suis demandé en quoi cela consistait. Pour Gilles Babinet, “ce poste recoupe les deux facteurs qui ont le plus d’importance : le
numérique pour son potentiel de transformation et de modernisation de la société, et
l’Europe comme nécessité impérative pour nous extraire de la crise que nous connaissons”. Le volet économique de sa mission est une évidence, d’autant que Fleur Pellerin est elle-même rattachée au Ministère du Redressement productif.

Côté Europe : Chaque Champion numérique travaille avec les citoyens, les collectivités et les entreprises à exploiter le potentiel de croissance de l’économie numérique. Ils peuvent le faire de plusieurs façons: en aidant les individus à améliorer leurs compétences informatiques, en veillant à ce que le secteur public devient plus efficace et plus conviviale et en aidant les entreprises à adopter de nouvelles technologies qui leur permettront d’être plus productive et plus concurrentielle (…) Chaque Champion numérique développe des initiatives dans son propre pays pour amener les gens vers plus de numérique.

Pour faire simple Gilles a pour mission de “promouvoir les bénéfices de l’inclusion numérique “. En quelque sorte il devient un ambassadeur des Espaces Publics Numériques dont la raison d’être est d’agir en faveur de l’inclusion numérique. N’hésitons donc pas à interpeller notre champion (@babgi sur Twitter), en plus il répond aimablement. En attendant, d’organiser des trophées français de l’e-inclusion, nous pouvons toujours nous inspirer de leur version européenne. Bonne chance à Gilles dans sa mission, et apportons lui tout le soutien que nous pouvons.

Leave a Reply