Le premier mois

free 'sweet' hugs

Je suis toujours un peu surpris quand je vois des troupes d’improvisation proposer un atelier d’essai pour les débutants en septembre. Je me demande sincèrement comment les animateurs de ces ateliers font pour permettre aux débutants de se décider à l’impro en deux heures. En ce qui me concerne, j’aime bien donner la première période (de la rentrée de Septembre aux vacances d’automne soient 6 séances en général) comme essai.

Confiance, écoute, acceptation

Le plaisir est le moteur de l’atelier, le plaisir va venir avec la confiance. Avoir confiance en un groupe d’inconnus ne se décrète pas en une séquence. Cette confiance, elle se construit petit à petit en apprenant à découvrir les autres et en se découvrant soit même. Même à l’issue de six séances on aura pas forcément confiance avec l’ensemble du groupe., on aura au moins accordé sa confiance (ne serait-ce que partielle) à l’un des membres.

Le groupe va pouvoir “progresser” (ce terme mériterait que je le définisse dans un article à part entière) quand chacune de ses individualités va pouvoir être à l’écoute des autres. Prendre soin de son partenaire, être à son écoute, l’accepter tel qu’il est et accepter ce qu’il me donne et enfin lui accorder sa confiance, tout ceci mérite plus qu’un cours d’essai.

Leave a Reply