Sexualité 2.0 et médiation numérique

Parfois quand on est médiateur numérique, on reçoit des demandes étonnantes de la part de professionnels de l’action sociale ou de l’éducation populaire. Il en va ainsi de certaines demandes qui sont liées à la sexualité. Le prisme est régulièrement le même. Le public surfe (volontairement ou non) sur des sites à caractère pornographique. La mission du médiateur numérique est de mettre en place une solution technique pour régler le problème. Alors bien sur la technologie peut être d’une aide précieuse, pour autant elle ne peut se substituer à l’accompagnement.

Merci Qui ?

Avant internet, cette question posée dans une cour de collège donnait comme réponse Mamie Nova. Et puis Jacquie et Michel sont passés par là et on ne pose plus la question. C’est le meilleur moyen d’éviter une réponse qui nous remettrait à notre place d’adulte responsable. Cacher la poussière sous le tapis est bien loin d’être une solution.  A l’heure d’internet ces choses dont on ne parle pas sont accessibles sur internet à toute heure, en tous endroits et pour tous. Et notre rôle d’adulte est bien entendu de mettre en place des dispositifs techniques, mais aussi de garder à l’esprit que la technique est faillible. Aussi, la question n’est pas de savoir si les contenus non désirés s’afficheront mais quand. A cette question, il faudra aussi savoir si ce sont des contenus non désirés ou des contenus voulus. Et bien sur à partir de là, comment vous allez réagir. Si vous travaillez avec des jeunes de 15 à 17 ans, vous savez que cela va arriver. La plus grande difficulté saura de savoir comment vous allez aborder la question en tant que professionnel. Car vous le savez surement, se taire n’est pas une option.

Sexualité et médiation numérique.

Tous les jeunes se posent des questions sur leur sexualité. Internet est le lieu de toutes les réponses, des pires et des meilleures. Et là nous avons un rôle d’éducateurs à tenir.Nous devons apprendre à nos enfants à décrypter une information, à la vérifier. Nous devons expliquer la différence entre une fiction et la réalité. Nous devons alerter nos jeunes garçons et nos jeunes filles sur l’image qu’Internet renvoie de la femme. C’est peut-être aussi à nous de leur montrer qu’il y a d’autres chemins possibles et qu’ils peuvent les construire. Alors oui, le médiateur numérique peut être une ressource. Le médiateur numérique a une vision des effets induits par le numérique sur notre société. Les questions de sexualité n’échappent évidemment pas à la règle. Et quand vous pousserez la porte d’un Tiers Lieu Numérique, vous savez que vous pouvez aborder des questions de protection des données concernant votre sextoy connecté. Les voies de l’internet sont impénétrables.