Guide de civilité en ligne pour les parents

classroom-laptops-computers-boy.jpgHabiloMédias,le centre canadien d’éducation aux médias et de littératie numérique a publié en ligne un Guide de Civilité en ligne à l’intention des parents (disponible en version PDF à cette adresse) .Ce guide a pour objectif de mieux outiller les parents pour apprendre à leurs enfants à avoir une attitude responsable et sécuritaire sur Internet. C’est ainsi que ce guide  aborde les thèmes du respect d’autrui, du respect de la vie d’autrui et du respect de la propriété intellectuelle. Bien que les éléments législatifs présentent quelques différences entre le Canada et la France, ce guide présente un grand intérêt notamment dans sa manière d’aborder des cas concrets en proposant des pistes de réponses pour les parents. A ce titre, il peut être pertinent pour les médiateurs numériques impliqués dans des actions de parentalité numérique de prendre connaissance de ce guide.

Cinq conseils importants sur le rôle de parents à l’ère numérique

En préambule du guide HabiloMédias présente les cinq conseils à destination des parents.

N’ayez pas peur!
Vous entendez probablement un tas de choses effrayantes à propos des enfants et d’Internet, mais sachez que la plupart d’entre eux se débrouillent très bien en ligne. Voyez plutôt Internet comme une grande piscine :la meilleure façon de protéger vos enfants est de leur apprendre à assurer leur propre sécurité.
Parlez à vos enfants.
N’attendez pas que les choses tournent mal avant de parler à vos enfants des problèmes qui peuvent survenir en ligne et ne vous contentez pas de belles paroles. Vos enfants ont besoin de directives pour être prêts à affronter les problèmes avant qu’ils surviennent.
Participez à la vie numérique de vos enfants.
Ce que vos enfants regardent, les jeux auxquels ils jouent, ce qu’ils lisent et ce qu’ils écoutent façonnent leur personnalité. À leurs yeux, ce qui se passe en ligne est aussi important que la « vraie vie ».
Soyez la personne vers qui vos enfants se tournent quand ils ont des problèmes en ligne.
Fixez des règles et expliquez-leur les valeurs que vous prônez.
Les règles que vous instaurez ont une influence sur leur
comportement en ligne; elles permettent d’illustrer concrètement les
valeurs que vous prônez et souhaitez leur transmettre. En effectuant cette démarche, vous les encouragez à respecter ces valeurs, même lorsqu’ils
seront adultes.
Ce guide à destination des parents aborde les choses d’une manière simple. En orientant des parents sur ce guide, il peut être utile de bien insister sur ces cinq points essentiels et de garder à l’esprit que les exemples cités ne sont que des exemples.

Je suis Médiateur Numérique

4xfSG6OBjs-9z8B_0l1DPzl72eJkfbmt4t8yenImKBVvK0kTmF0xjctABnaLJIm9Cela fait dix ans que je suis en poste. Avant j’étais animateur multimédia, maintenant je suis médiateur numérique. Expliquer la différence entre ces deux terminologies pourrait surement faire l’objet d’un débat. A juste titre d’autres diront qu’ils sont Animateurs Socio-numérique  mais disons-le sans détour médiateur numérique c’est moins parlant que chauffeur de bus. Aussi je vais essayer de répondre à cette question simple qu’on me pose souvent : c’est quoi ton boulot au juste ?

Continue reading “Je suis Médiateur Numérique”

Coopération entre bibliothécaires et animateurs multimédia

affiche-anim-multi-et-biblio-4J’ai assisté ce jeudi 30 avril à une très belle journée d’étude appelée “Animateurs multimédia et bibliothécaires, une coopération en construction”. J’ai mis en ligne un “Storify” de cette journée à partir des tweets de quelques uns des participants.

Retour vers le futur

Le premier Espace Public Numérique a ouvert en 1995. En vingt ans la mission de ces Espaces Publics Numérique a considérablement évolué passant d’une accès à l’outil à un lieu de littératie numérique.Celle-ci consiste en «l’aptitude à comprendre et à utiliser le numérique dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d’atteindre des buts personnels et d’étendre ses compétences et capacités» (OCDE, 2000). Au fil des années l’animateur multimédia est ainsi devenu médiateur numérique. En 2011 déjà j’écrivais un article sur cette évolution de posture. Quand j’ai crée ce blog, je me suis arrêté sur “médiateur numérique” je m’étais inspiré de la fonction de “médiateur du livre” des bibliothécaires. Par ailleurs, la définition de la médiation numérique donnée par Silvère Mercier fait d’ailleurs référence. D’une part car il s’agît à ma connaissance de la première définition du vocable et d’autre part parce qu’elle est donnée par un bibliothécaire (à relire sur le blog de Silvère Mercier). Cette définition peut complètement s’appliquer au champ des Espaces Publics Numériques. Pour autant en assistant à ces rencontres de Romans j’ai comme eu le sentiment que le rapprochement entre l’animation multimédia (ou médiation numérique) et les bibliothèques peinait à se faire.

Le blues de l’animateur multimédia.

L’animateur multimédia serait isolé, cherchant de la légitimité à sa présence et n’étant pas intégré à la médiathèque. Pourquoi ? Parce qu’il n’est pas bibliothécaire, qu’il ne gère pas de collection, qu’il n’a pas un DUT métier du livre (dans lequel on ne cause que très peu numérique de ce que j’ai compris), parce qu’il n’est pas dans le “moule”. Et pourtant c’est exactement pour cela qu’on l’embauche : pour sa capacité à être disruptif, pour sa capacité à animer des ateliers avec le public, à être innovant et à être transversal. Deux logiques de fonctionnement distinctes, d’une part la logique sillo de la bibliothèque organisée en départements, commissions et collections et celle de l’animateur multimédia qui vient mettre son grain de sable partout car le numérique est omniprésent. Un réflexe peut être trop présent celui consistant à se dédouaner de la “res numerica” de la part des bibliothécaires à l’arrivée d’un animateur multimédia. Quid alors de la continuité du service public ?

Et combien même l’animateur multimédia arriverait en terrain favorable il serait alors limité dans le champ des possibles par l’aspect matériel : réseau trop lent, filtré à outrance, ordinateurs trop vieux, charte d’utilisation inadaptée etc… Pour un peu on peut se demander si la coopération est souhaitable 🙂

Médiateur, Bibliothécaire, même combat

Qu’importe les outils, les freins et les réticences supposées ou réelles gardons à l’esprit que nos missions sont similaires !” Le bibliothécaire est un intermédiaire actif entre les usagers et les ressources offertes. La formation professionnelle et continue du bibliothécaire est indispensable pour assurer des services adéquats.Des programme d’assistance et de formation des utilisateurs doivent être fournis pour les aider à bénéficier de toutes les ressources.” (Manifeste de l’Unesco sur la bibliothèque publique). “L’animateur multimédia a pour mission de faire découvrir et partager les connaissances et les pratiques numériques pour faciliter l’accès de tous aux services et aux innovations de l’Internet et des Nouvelles Technologies de l’information et de la communication.  Il propose et accompagne des projets individuels et collectifs, avec un accueil adapté (enfants, seniors, demandeurs d’emploi, familles, associations, TPE, habitants, …) aux compétences recherchées (maîtrise des outils et de leurs usages citoyens, techniques, sociaux, économiques et culturels…)” (Portail des métiers de l’internet).

Ceci étant dit la coopération est une évidence. L’animateur mutimédia étant en quelque sorte un bibliothécaire spécialisé dans les domaines du numériques, l’idéal à terme étant que cette “spécificité” fasse partie intégrante du cursus du bibliothécaire multimédia.La question n’est donc plus de savoir s’il faut travailler ensemble mais comment le faire.

 

Portrait d’usager : Nadège

Auteur : Spirit-Fire. Licence : By
Auteur : Spirit-Fire. Licence : By

Après vous avoir dressé le portrait de Toni, je vous propose celui de Nadège. Comme précédemment, les identités sont fictives, mais les cas sont réels et comme le mentionne Allisson Gaulier dans son commentaire, il ne s’agît pas de cas isolé, mais de ce que l’on pourrait considérer comme des archétypes. Pour ce portrait, j’utilise la méthode du cadavre exquis en prenant des éléments de plusieurs usagers pour n’en faire qu’un seul, l’usager connecté. Cet usager connecté est intéressant à double titre car il nous interpelle d’une part sur le regard que nous posons sur ceux qui ne sont pas isolés des mondes numériques. D’autre part, il remet en cause la notion de lieu. Dans la consultation médiation numérique, il est fait référence aux “lieux de médiation numérique qui assurent une fonction d’accueil public, offrent un accès à l’Internet et de proposent un accompagnement humain averti et qualifié pour permettre aux citoyens de s’approprier les technologies numériques”. A cette notion de lieu, je préfère lui substituer la notion d’espace.

Continue reading “Portrait d’usager : Nadège”

Courriel ouvert au Président de la République

 

Mr Le Président,  vous avez dans vos voeux aux corps constitué de ce 8 janvier 2013 mis en avant le rôle des Nouvelles Technologies dans la modernisation de l’Etat. Vous faîtes le voeux d’associer  les citoyens, par le biais de ces nouvelles technologies. Vous convenez que vos procédures puissent être intelligibles et l’information transparente.

Pour abonder dans votre sens, il est impératif de garantir l’accompagnement des citoyens dans leurs usages des nouvelles technologies, condition sine qua none à leur participation souhaitée. C’est la mission qui est dévolue aux Espaces Publics Numériques que d’accompagner les citoyens dans les usages du numérique.

Il faut associer le mot numérique au mot usage et le mot usage au mot accompagnement. Quelles que soient les orientations prises, les choix opérés, le numérique sera un outil, un moyen et un objectif. les médiateurs numériques seront autant de vecteurs des usages à destination des citoyens.

Mr le Président dans quelques jours vous donnerez la composition du nouveau Conseil National du Numérique, je formule le voeux que les Espaces Publics Numériques puissent être représentés au sein de ce Conseil

“L’information doit être transparente, les procédures intelligibles, les citoyens associés. Les NTIC facilitent cela.”

L’EPN un acteur du numérique ?

Ce jeudi 22 novembre Renaissance Numérique a animé une série de débats participatifs réunissant 400 acteurs du numérique autour de la question : le numérique pour sortir de la crise. Ce qui m’a intrigué dans cette rencontre (comme dans d’autres rencontres du même acabit) c’est l’absence des Espaces Publics Numériques. D’où une interrogation simple : les Espaces Publics Numériques peuvent ils être considérés comme des acteurs du numérique ? Question à laquelle je réponds bien évidemment oui.

Continue reading “L’EPN un acteur du numérique ?”

Pôle Emploi et l’accompagnement aux usages numériques

Entrée Chomeurs / Ingang Werklozen

Je voudrais par le biais de ce billet te remercier pour tous les usagers que tu m’envoies quotidiennement dans mon Espace Public Numérique. Il n’est pas un jour sans que quelqu’un n’arrive avec cette phrase magique “c’est Pôle Emploi qui m’envoie”. Il est vrai qu’à la vue de notre territoire commun, la probabilité qu’un usager de l’Espace Numérique n’arrive recommandé par nos soins dans ton agence n’est pas loin d’être nulle.

Continue reading “Pôle Emploi et l’accompagnement aux usages numériques”

Guide : montre les chemins

IMG_6621

Nombreux sont ceux qui s’accordent pour dire que le numérique change notre société, certains affirment que le numérique est également l’instrument du changement. le médiateur numérique de part son rôle de vigie des mondes numériques peut entrevoir les chemins possibles et peut également accompagner ce changement.

Du médiateur

Le médiateur est par définition celui qui règle les conflits entre deux (ou plus) protagonistes. Le médiateur numérique joue ce rôle mais entre deux type de société. La société que nous quittons et celle vers laquelle nous allons. Changer de paradigme, de société ne se fait pas sans conflit, sans levier de bouclier. Le médiateur numérique accompagne ce changement.

De la neutralité

Il me semble difficile de rester neutre dans le champ de la médiation numérique. Nombre d’activités font l’affaire de choix. Souvent, ceux-là même qui se positionnent sur la nécessité d’être neutres encouragent vivement le choix du logiciel libre. Or il me semble que préconiser le logiciel libre est en soit un acte militant. Certes l’utilisation de Libre Office ne fait pas de son utilisateur un apôtre du libre, mais elle permet au médiateur de présenter un autre chemin de société. Quand l’utilisateur va vouloir crée un compte de messagerie, il sera le plus souvent orienté vers un serveur de messagerie, rarement vers plusieurs. On oublie parfois que l’utilisateur n’est pas forcément un exclu du numérique, aussi quand le SIG de la commune va vouloir revoir sa cartographique, ne faudrait il pas s’assurer qu’ils connaissent Open Street map ?

Du numérique

Au delà des techniques, le médiateur va sur les usages. certes il apprend concrètement à créer son compte sur tel ou tel réseau social. Ce faisant, il guide l’utilisateur dans le champ des possibles du numérique pour utiliser au mieux les outils disponibles selon ses besoins.

Accompagne : vise les sommets

"Watch your step"Deuxième billet autour des cinq mots clefs de la médiation numérique. Le précédent billet abordait la question de la veille, celui ci abordera la notion d’accompagnement.

L’accompagnement est par essence la plus-value d’un Espace Public Numérique, c’est l’accompagnement qui va permettre de distinguer un EPN d’un cybercafé par exemple.Aussi deux questions me paraissent importantes à se poser dans cette notion d’accompagnement. Qui accompagne t-on et vers quels objectifs ?

Continue reading “Accompagne : vise les sommets”