Bienvenue au Repair Café

La société occidentale est une société de consommation. Nous achetons toujours plus et jetons toujours plus. Au moindre défaut – une chaise au pied branlant, un lecteur de CD qui refuse de s’ouvrir, un chandail troué au coude – nous les jetons pour en acheter un neuf. Il ne vient plus à l’esprit de la plupart des gens qu’il est possible de les réparer, nous ne savons plus comment. Aujourd’hui, le savoir-faire en matière de réparation se perd très vite. Ceux qui possèdent encore ces connaissances pratiques, artisans, personnes âgées ou peu qualifiées, ne sont pas toujours appréciés à leur juste valeur par la société, et souvent, en sont même exclus contre leur gré. Leurs compétences ne sont pas mises à profit, ou si peu, alors qu’ils auraient tant à apporter à la société pour en faire une société durable. Le Repair Café apprend aux gens à voir autrement ce qu’ils possèdent, à en redécouvrir la valeur. La réparation d’objets favorise un changement de mentalité, qui est la condition première à un large soutien pour une société durable construite par tous. Pour notre deuxième atelier nous étions une dizaine de participants en ce samedi 24 novembre à nous retrouver dans le cadre de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets. le bilan est plutôt positif, Gisèle est repartie avec sa chaine HIFI réparée, un simple souci de nettoyage de lentille CD a permis de refaire tourner la machine. Parfois ce sont les choses les plus simples qui nous embêtent. Aussi en cas de panne de votre appareil, vérifiez bien l’alimentation et nettoyez avec minutie les petites pièces. Ce samedi c’était beaucoup plus un atelier de nettoyage que de réparation en tant que tel. Qu’importe le plus important est bel et bien d’éviter de jeter et bien sur de se retrouver autour d’un café pour passer un bon moment

Read more

100 jours sans supermarché et plus si affinités

“Les usages ne se devinent pas, ils se vivent.” Ainsi ai-je défini l’un des cinq mots clefs de la médiation numérique. C’est dans cet esprit que le 1er février, je me suis lancé dans “le mois sans supermarché” en embarquant toute la famille au passage. Les mouvements de transition écologique font souvent appel aux outils de médiation numérique pour faire avancer leurs idées. Pour autant, j’observe une certaine difficulté à dépasser le cercle des initiés.A mon sens, il s’agit pour beaucoup de communication. Après 100 jours d’expérience, voici mon retour.

Read more