L’inclusion numérique a un visage

Les rapports quotidiens entre les usagers et les services publics se sont considérablement modifiés ces dernières années sous la pression de contraintes budgétaires et règlementaires de plus en plus fortes. Le développement du numérique a contribué à remanier d’autant plus profondément ces rapports qu’il donne parfois l’impression d’avoir été mis en place « à marche forcée ». L’essor des services dématérialisés au détriment des services d’accueil aux usagers,mais aussi la mise en place de dispositifs contribuant, du fait de leur complexité et de la multiplication du nombre d’interlocuteurs, à dissuader les usagers de faire valoir leurs droits, font des personnes en situation précaire, largement tributaires de la solidarité nationale, les premières victimes de ce mouvement. Défenseur des droits. Rapport d’activité 2017. Ces personnes ont un visage, ont un nom. Ces personnes ont une histoire. Voici celle de Magda. Si nous souhaitons que notre société puisse être une société dans laquelle chacun d’entre nous occupe une place de citoyens, il nous faut bâtir une société ou le numérique est vecteur d’inclusion. Une société tournée vers l’accompagnement, la médiation numérique, vers Magda…et les autres.

Read more

J’ai testé les aides en ligne

La plateforme mes-aides.gouv.fr est juste géniale. Elle vous permet d’évaluer vos droits à 25 aides sociales. Par contre, le délai de 7 minutes est très optimiste. A titre personnel, en ayant à ma disposition tous mes papiers, une calculatrice, et une concentration maximale j’ai mis 30 minutes pour effectuer la démarche. Ce temps de 7 minutes est bien entendu un temps médian. Plus la simulation comporte de champs à remplir pour les ressources et la famille, plus la durée augmente. De plus, afin d’affiner les résultats, l’utilisateur peut indiquer en fin de parcours ses derniers revenus imposables ainsi que son patrimoine (ce que j’ai fait). 95% des situations (y compris les plus complexes) se font en moins de 30 minutes. Ainsi cette plateforme pourrait être un outil formidable pour les travailleurs sociaux notamment. Mais elle n’est pas sans poser de question sur l’accompagnement qui en découle.  

Read more

Des citoyens augmentés pour des territoires intelligents.

La compétence numérique est une des huit compétences clefs nécessaires à tout individu pour l’épanouissement et le développement personnels, la citoyenneté active, l’intégration sociale et l’emploi. Cette compétence vise pour chacun d’entre nous à appréhender les outils, les usages et les enjeux des univers numériques. A l’heure des procédures dématérialisées, des objets connectés, de la réalité virtuelle, de la donnée, les milliers d’espaces de médiation numérique présents en France diffusent les éléments de littératie numérique. La littératie numérique n’est pas seulement la maitrise des compétences en matière de pratiques numériques. C’est également une notion qui entraine une remise en question de ce que le numérique a changé chez les individus autour d’une nouvelle approche : celle d’une sagesse numérique qu’il convient d’enseigner à tous. Pour que nos territoires deviennent intelligents, il faut qu’ils soient intelligibles. Le rôle des médiateurs numériques est d’accompagner l’écosystème d’un territoire vers sa mutation numérique.

Read more

Je suis Médiateur Numérique

Cela fait dix ans que je suis en poste. Avant j’étais animateur multimédia, maintenant je suis médiateur numérique. Expliquer la différence entre ces deux terminologies pourrait surement faire l’objet d’un débat. A juste titre d’autres diront qu’ils sont Animateurs Socio-numérique  mais disons-le sans détour médiateur numérique c’est moins parlant que chauffeur de bus. Aussi je vais essayer de répondre à cette question simple qu’on me pose souvent : c’est quoi ton boulot au juste ?

Read more

Littératie numérique pour tous

Quand on évoque la question des besoins de formation en matière de numérique on pense naturellement à ce rapport publié par Syntec Numérique qui identifie plus de 36 000 créations d’emploi nettes d’ici 2018 dans les secteurs liés au numérique. On pense aussi à ces initiatives qui visent à introduire l’enseignement du code informatique à l’école dès le primaire et les formations “à la carte” à la manière de 42 de Xavier Niel ou de Simplon pour ne prendre que des exemples parmi les plus emblématiques en la matière. Et même si l’enjeu est considérable, ce besoin en termes de compétences techniques spécifiques ne représente que la face immergée de l’iceberg.

Read more