Médiation numérique et handicap mental

Un médiateur numérique accompagne les publics éloignés aux usages du numérique. Travailler avec ces publics relève davantage de l’accompagnement social. J’ai eu la chance de partager un temps de travail avec l’équipe éducative d’un équipement accueillant des personnes handicapées mentales sur l’accompagnement aux mondes numériques de ces personnes. Éduquons Le problème de départ est relativement simple. Un résident consulte des sites internet dans les escaliers de la structure (seul endroit où sa tablette capte le réseau). Les sites qu’il consulte pourraient “heurter” (à prendre au sens très large) d’autres résidents; que faire ? La mise en place d’une solution technologique s’avèrera sans effet à moyen terme. Les résidents ayant la possibilité d’avoir un smartphone connecté à la 3G (et plus si affinités) pourront contourner aisément notre éventuel dispositif de filtrage. En partant du principe que le contournement sera possible, j’ai proposé une solution visible : créer un espace de consultation libre à internet. Investir un endroit cosy dans lequel les résidents pourront se connecter à internet par le biais d’appareils mis à disposition par la structure : un micro espace “public” numérique. L’objectif de cet espace est de créer un lieu de dialogue autour du numérique. Il est également de créer un espace ressource pour les éducateurs qui pourraient se saisir de ce lieu pour mener des activités de groupe autour d’internet. Pourquoi ne pas imaginer de créer une liaison skype avec le foyer distant de 3 kilomètres ? Il permettra également d’accompagner les résidents dans leurs pratiques numériques. Que cela soit une réponse technique (imprimer un document par exemple) ou que cela soit une réponse éducative. Si l’un va sur des sites “choquants” dans notre espace public, on va pouvoir se saisir de la situation pour éduquer aux médias. Si l’autre est choqué par ce qu’il voit, l’éducateur spécialisé va pouvoir intervenir auprès du résident. Il le pourra d’autant mieux si cette situation arrive dans cet espace numérique que s’il arrivait dans sa chambre à l’insu de tous.  Si un troisième se fait “draguer” par une belle inconnue des pays de l’Est, l’éducateur pourra intervenir pour lui montrer que

Read more

Du digital native à l’illectré

Il y a encore quelques mois, on nous parlait des “digital natives” comme des surdoués de l’internet, partant du principe que cette génération Y née avec l’internet avait nativement le code source en elle…Ces jeunes n’avaient ni besoin d’être formés, ni d’être éduqués aux pratiques numériques. Et puis il y a quelques jours cet article de slate nous rappelle qu’il y a 10 millions de français qui “souffrent d’illectronisme…

Read more

Fracture numérique et e-inclusion au Conseil National du Numérique

Le gouvernement a demandé au Conseil National du Numérique de lui adresser ses recommandations sur les questions de fracture numérique et d’inclusion numérique.Le Conseil National du Numérique organise une consultation pour échanger sur ce sujet à son siège. Le ticket d’entrée pour participer aux “vendredis contributifs” est la rédaction d’une contribution écrite préalable.  Sur la forme je m’étonne que cette autorité n’ait pas mis en place un espace collaboratif, mais revenons au fond. Définition de l’e-inclusion Cette définition est celle issue du groupe de travail qui s’est déjà réuni une fois. A noter que l’e-inclusion est abordée sous son angle social, ce qui me paraît une bonne chose. “Le groupe de travail propose de définir l’ « e-inclusion » comme « l’inclusion dans une société et une économie où le numérique joue un rôle essentiel ». Il s’agit d’une inclusion sociale au sens large, y compris professionnelle, économique et citoyenne. Si l’e-inclusion ne se rajoute pas à l’inclusion sociale ou économique, si elle n’en change pas la signification, en revanche elle en change les conditions et les moyens. Nous considérons donc l’inclusion comme qualifiant le fait d’être un citoyen actif et autonome de la société dans laquelle il vit, où le numérique joue un rôle essentiel.” Contribution de la Médiation Numérique A lire les questions que pose le Conseil national du Numérique, il semble évident que les acteurs de la médiation numérique sont sollicités. Malheureusement, à défaut de représentation nationale, d’association susceptible de répondre collectivement, les contributions vont donc être rendues “individuellement” (espérons tout de même que deux ou trois acteurs s’accordent sur une contribution commune comme cela fut le cas pour l’appel lancé il y a quelques semaines). C’est à titre individuel que je vais apporter ma contribution à cette consultation en mettant en avant le rôle des Espaces Publics Numériques dans le cadre d’une politique publique d’e-inclusion.

Read more

Soyez motivés qu’ils disaient…!

On a beau jeu de compter sur la bonne volonté des animateurs multimédias en place pour faire “reculer la fracture numérique”. C’est commode de s’en remettre à leur capacité d’autoformation. Mais il faudrait voir à ne pas pousser le bouchon trop loin non plus. N’est ce pas Monsieur Vincent Peillon ? Ni fait, ni à faire. “Le réseau Cyber-bases sera mobilisé dans le but de réduire la fracture numérique touchant les publics défavorisés. La Caisse des Dépôts envisage de diffuser, à partir de son portail, l’offre des grands opérateurs de l’Etat (Onisep, Cned…) à destination des enfants et de leurs parents. Les actions déjà menées par les Cyber-bases en matière de soutien scolaire, de lutte contre l’illettrisme et d’orientation et de découverte des métiers seront ainsi complétées et renforcées.” (extrait de Localtis du 21 janvier 2013) Vous avez peut-être lu Monsieur le Ministre qu’il n’y avait que 750 Cyber-bases en France sur les 4 500 Espaces Publics Numériques recensés par la Délégation aux Usages de l’Internet (portée, je le rappelle par votre collègue Fleur Pellerin) ? Ils font quoi les 3 800 autres EPN qui ne sont pas labellisés”cyber_base” ? Le protocole de partenariat proposé est relativement clair. Les 750 cyberbases de France seront valorisés comme lieu de démocratisation numérique, les 3 800 autres non ! Puisque l’heure est à l’Open Data, je demande la transparence sur ce partenariat. En quoi mon Espace Public Numérique, labellisé NetPublic n’est il pas compétent aux yeux du Ministère de l’Education Nationale pour “réduire la fracture numérique” ? Mis à part que ma collectivité ne débourse pas 2500 € Hors Taxe par an pour obtenir et garder ce label, je ne vois pas. Le résultat de ce protocole ubuesque est évident, pour réduire la fracture numérique, on crée une autre forme de fracture là où on aurait pu faire autrement. C’est ni fait, ni à faire, revoyez votre copie en ne rajoutant pas de l’exclusion à l’exclusion.

Read more

Pôle Emploi et l’accompagnement aux usages numériques

Je voudrais par le biais de ce billet te remercier pour tous les usagers que tu m’envoies quotidiennement dans mon Espace Public Numérique. Il n’est pas un jour sans que quelqu’un n’arrive avec cette phrase magique “c’est Pôle Emploi qui m’envoie”. Il est vrai qu’à la vue de notre territoire commun, la probabilité qu’un usager de l’Espace Numérique n’arrive recommandé par nos soins dans ton agence n’est pas loin d’être nulle.

Read more