Une campagne numérique ?

 

La campagne présidentielle qui vient de se dérouler en France a, une nouvelle fois, permis de donner un coup de projecteur sur des usages et des outils numériques. La star de cette campagne aura été Twitter. Si les principaux prétendants à l’élection présidentielle ont effectivement investi la toile et les réseaux sociaux pour propager leurs messages c’est en partie grâce à l’appui d’équipes dédiées à la web-campagne. Mais une fois la présidentielle passée, le soufflé retombe quand il s’agît de passer à l’échelon des élections législatives. Les moyens des candidats à la députation ne sont pas les mêmes et cela se voit dans leurs usages d’internet. Continue reading “Une campagne numérique ?”

Quand les “antennes citoyennes” rencontrent les “epn”

Plusieurs fois je me suis interrogé sur la pertinence de relater mon quotidien professionnel à travers ce blog. Plusieurs fois j’ai été questionné sur le fait de savoir si mon Espace Public Numérique” disposait d’un espace de publication sur internet.Pour partager ce que je fais au quotidien, je n’ai à ma disposition que la solution de m’exprimer à titre personnel sur un espace qui m’appartient.

Le projet Antenne Citoyenne

L’état de Genève a lancé un projet d’ouverture d’Antennes Citoyennes sur son territoire. Ce projet est toujours en cours d’élaboration et la première Antenne Citoyenne n’a pas encore ouvert ces portes. Ce projet,en quelques mots, consiste à ouvrir des Espaces Publics Numériques (appelés Antennes Citoyennes donc) pour “répondre à la problématique de l’e-exclusion d’une part et à renforcer le lien social et la politique du « vivre ensemble » d’autre part”. Une présentation plus complète du projet est disponible sur le blog de l’OT Lab.

Du bon voisinage au réseautage ?

Nos voisins suisses (nous sommes distants de 40 km) sont venus visités notre Espace Public Numérique ce jeudi 5 avril pendant une matinée. C’est toujours une chance et un plaisir de recevoir des visiteurs qui s’intéressent à ce peut être notre quotidien, notre fonctionnement, nos projets, nos freins et nos leviers. En effet grâce à la pertinence de leurs questions cela m’a permis de mieux verbaliser ce quotidien et de me rendre compte que ce que je pensais être un quotidien ordinaire pouvait être reçu comme une ressource “formidable” pour d’autres.

Les échanges de population entre Genève et la rive française du Léman sont nombreux, je ne peux que me réjouir de contribuer aux échanges d’expériences et de pratiques sur l’accompagnement aux usages numériques. Gageons que dans quelques mois nous pourrons créer un réseau lémanique de l’accès public à internet.