Formation Web-marketing

Le web-marketing est l’utilisation des outils d’internet pour améliorer la visibilité de son site internet.  A travers une formation web-marketing, nous aborderons les outils de veille, de publication, de curation et de promotion. Nous apprendrons les règles essentielles d’écriture pour le web ainsi que l’utilisation des réseaux sociaux ou des autres outils de promotion comme les newsletters par exemple. Parce que le web-marketing est avant tout une question de choix stratégiques nous nous efforcerons de définir la meilleure stratégie possible pour votre association ou votre entreprise. Entrons en contact pour mieux cerner vos besoins.

Appréhender les enjeux de la société numérique.

ball-63527_1280Uberisation, Big-Data, transhumanisme, biens-communs, identité numérique, cyber-harcèlement, dématérialisation, complotisme, transparence….les enjeux liés à notre société numérique sont nombreux. Ils touchent à des domaines très divers et qui s’étendent bien au-delà de la sphère numérique. Je crois que c’est le rôle d’un médiateur numérique que d’éclairer le public sur ces enjeux. Le premier enjeu serait ainsi de diffuser des éléments de culture numérique accessible à tous. Le défi peut paraître insurmontable, il reste néanmoins accessible. Continue reading “Appréhender les enjeux de la société numérique.”

Littératie numérique pour tous

41785_16720836937_6242187_nQuand on évoque la question des besoins de formation en matière de numérique on pense naturellement à ce rapport publié par Syntec Numérique qui identifie plus de 36 000 créations d’emploi nettes d’ici 2018 dans les secteurs liés au numérique. On pense aussi à ces initiatives qui visent à introduire l’enseignement du code informatique à l’école dès le primaire et les formations “à la carte” à la manière de 42 de Xavier Niel ou de Simplon pour ne prendre que des exemples parmi les plus emblématiques en la matière. Et même si l’enjeu est considérable, ce besoin en termes de compétences techniques spécifiques ne représente que la face immergée de l’iceberg.

Continue reading “Littératie numérique pour tous”

De l’animateur multimédia au médiateur numérique

L’animateur multimédia

L’animateur multimédia est généralement présenté comme un pédagogue doublé d’un technicien. Ainsi sur le site du CIDJ ” activités éducatives, artistiques, ludiques, techniques, lui servent d’applications pédagogiques pour ses « élèves ». Il procède à ses activités d’enseignement, d’accompagnement individuel ou collectif en organisant des ateliers. Il conseille, explique, démontre par l’exemple et propose divers exercices d’application. Explications du fonctionnement et du maniement des outils et familiarisation des principaux usages de l’internet constituent le « plat de résistance » de son métier. L’animateur remplit aussi une activité de maintenance courante du matériel et des logiciels des postes informatiques. “

Sortie de son contexte cette définition pourrait faire penser à celle d’un professeur en nouvelles technologies.  Si l’apprentissage des nouvelles technologies est effectivement l’une des composantes de ce métier, l’animateur multimédia n’est pas le seul professionnel à intervenir sur ce domaine.

Le médiateur numérique

Au sein d’un même territoire, de nombreux acteurs sont concernés par l’apprentissage des nouvelles technologies, en premier lieu l’éducation nationale et les organismes de formation. Cet apprentissage démarre dès le primaire par l’intermédiaire du Brevet Informatique et Internet. Le module 2 (adopter une attitude responsable) de ce B2i est souvent celui qui pose le plus de difficulté dans sa transmission, et les écoles sont nombreuses à faire appel à des intervenants extérieurs. Le profil de ces intervenants montre bien l’étendu des notions à appréhender pour bâtir une culture numérique de base. Parfois il est fait appel à la Gendarmerie (ou à la Police), parfois à des prestataires privés dépendant de grosses sociétés américaines, parfois à des associations locales, et parfois même à des animateurs multimédias.

Le rôle du médiateur numérique est de pouvoir fédérer l’ensemble de ces acteurs autour d’une définition de la culture numérique de proximité. A cet effet cette culture numérique doit s’envisager tout au long de la vie et être le reflet d’une politique locale coordonnée. C’est en ce sens, à mon avis, qu’il faut parler de médiation numérique et non d’animation multimédia.

Peut-être aurons nous le plaisir d’en débattre aux Assises de la Médiation Numérique ?

Vers le Formateur 2.0

CultureL’UMP et le PS viennent de publier leur proposition de projet numérique en vue des élections présidentielles de 2012.  L’un et l’autre font une part belle au développement d’une culture numérique au près de tous les Français. Ainsi l’UMP :”
“L’Internet fait intégralement partie de notre société. Il faut apprendre à chacun des Français à utiliser « l’outil », à en comprendre les nouveaux usages et leurs conséquences: il faut former, éduquer, informer toujours plus,..”

Le C2i2e/formateur

Avec plus de 4000 lieux sur tout le territoire, les Espaces Publics Numériques sont les lieux d’éducation aux usages du numérique pour tous. L’animateur multimédia a pour mission d’apprendre à utiliser l’outil et de faire comprendre les usages. Cependant les jeunes générations sont elles formées et éduquées à l’outil et à ces usages au sein des établissements scolaires ?

Initier aux outils et aux usages demandent des compétences spécifiques qui sont validées à ce jour par le Certificat Informatique et Internet niveau 2. Ce certificat est parfois donné au sein de l’Éducation Nationale sans aucune vérification des aptitudes et/ou capacités à intégrer les nouvelles technologies dans l’enseignement.

Paradoxalement, ce certificat n’est pas accessible aux animateurs d’Espaces Publics Numériques dont c’est pourtant la mission. On peut ainsi se trouver sur certains territoires dans une situation avec un enseignant qui possède le diplôme mais pas les compétences et un animateur d’Espace Public Numérique qui possède les compétences mais pas le diplôme.  Le C2I Éducation est par ailleurs délivré par l’Éducation Nationale. Sont admis à se présenter au C2i2e les candidats engagés dans une formation de l’enseignement supérieur conduisant à la délivrance d’un diplôme ou d’un titre reconnu par l’État de niveau bac + 5, les candidats titulaires d’un diplôme de niveau bac + 5, les enseignants en poste et les formateurs.

Problème supplémentaires, les animateurs d’Espace Public Numérique ont rarement un diplôme de formateur. C’est face à ce type de constat qu’est menée en ce moment une expérimentation visant à délivrer le C2i2e pour des formateurs, y compris pour des animateurs d’Espaces Publics Numériques. Un groupe de pionniers, dont je fais partie, teste actuellement cette démarche avant de la modéliser ensuite à un plus grand nombre.  Si la démarche vous intéresse n’hésitez pas à interpeller le groupe de pionniers…