Internet sans crainte…?

  Internet est-il dangereux ? Que font mes enfants sur le Web ? Où sont vraiment les risques ? Quels bons gestes sur Internet ? Payer en ligne, c’est le plus risqué, non ? Que cherchent les pirates en ligne aujourd’hui ? Le 5 février c’était la journée mondiale pour un internet (Safer Internet Day) plus sûr avec son lot de questions et d’affirmations toutes les plus angoissantes les unes que les autres…

Read more

Internet coupable

Sans aucune forme de procès, Internet en particulier et les mondes numériques en général ont été rendus coupables d’à peu près tous les maux de la terre. Cela fait à peu près trente ans que cela dure et à écouter les dernières sorties de nos responsables politiques, cela n’est pas près d’arrêter. Rendez-vous en terre inconnue Quand j’entends une Ministre pointer Amazon comme responsable de la fermeture de Virgin, ou une autre vouloir bannir le sexisme de Twitter, j’ai envie de revêtir mon costume de Frédérique Lopez pour les emmener en terre inconnue, le web. Il y a quelques temps, je pensais que la méconnaissance des monde numériques pouvait être liée à un décalage générationnel, ce qui n’est pas applicable au profil de nos deux ministres. Si on ajoute à ces raisonnements simplistes d’autres raisonnements du même acabit qui assimilent les joueurs de jeux massivement en ligne à des terroristes en puissance, je me demande pourquoi nos “responsables” politiques ne vont pas jusqu’au bout des choses en supprimant Internet. A force de prétendre, que la violence est liée au jeux vidéos, que les propos homophobes sont liés à Twitter et que la mort du commerce est liée à Amazon, il est peut être temps de faire preuve de responsabilités et de faire taire internet. Régulation Evidemment, nul n’est question de fermer les tuyaux, mais plutôt de les réguler. Avec des approches aussi poussées que “On ne peut pas laisser passer ça”, l’idée est de faire entrer dans l’esprit du plus grand nombre, qu’il est en grand temps de réguler les contenus accessibles en ligne. Les arguments les plus populistes sont utilisés pour gagner l’adhésion du citoyen au nom du principe de précaution. Réguler Internet, l’internaute sait ce que cela signifie. C’est aller à l’encontre du principe fondateur d’internet d’une part, mais c’est surtout permettre à des sociétés privées de s’ériger en censeurs de la société. Les romans de cyberpunk que je lisais dans les années 80 sont en passe de devenir réalité. Ce positionnement montre l’importance d’éduquer aux mondes numériques. Et si l’Internet possède un côté sombre (ce que je reconnais bien volontiers) ,

Read more

Un verre ça va, trois verres bonjour les débats

Les beaux jours arrivent, nous allons bientôt ressortir les barbecues et peut-être même oser s’organiser des apéros. Cela tombe plutôt bien, notre gouvernement par la voie de madame Jeannette Bougrab, secrétaire d’Etat à la Jeunesse, a annoncé la désignation de « médiateurs » dans chaque département. « Ces médiateurs départementaux auront pour rôle de coordonner, avec le référent national au sein de mon ministère, l’ensemble de ces événements festifs » a tenu à préciser Madame Bougrab. Pourquoi un Monsieur Apéro Facebook ? Selon Le Figaro, Jeannette Bougrab a rappelé que la consommation de « produits psycho-actifs », (drogue, alcool etc.) avait entraîné la mort d’une dizaine de jeunes depuis une dizaine d’années lors de rassemblements festifs, notamment à Nantes en mai dernier. « Nous devons protéger notre jeunesse de ses propres excès », a-t-elle souligné. On souligne trop souvent le rôle “diabolique” de Facebook dans le comportement des jeunes. Force est de constater que les apéros Facebook auront permis au gouvernement de se pencher sur la consommation excessive d’alcool.Globalement, on estime ainsi à 45 000 le nombre de morts par an, directement ou indirectement imputables à l’alcool. Or il aura fallu attendre l’arrivée du phénomène Facebook pour que quelqu’un s’intéresse au problème. Sauf qu’en fait ce n’est pas l’alcool ou la drogue qu’on veut réguler c’est le net… Et pour les Twunch ? Voyons donc le côté positif de la chose la mise en place d’un Mr Apéro Facebook pourrait avoir deux conséquences. Premièrement les jeunes vont se ruer sur Twitter pour pouvoir organiser des Twunch. Pendant ce temps là, les vieux quant à eux pourront rester sur Facebook, le secrétariat d’état à la jeunesse n’est pas leur autorité de tutelle. Deuxièmement plus personne ne sera obligé de participer à la fête des voisins celle-ci devient caduque. Rappelons quand même que le Sénat figure en premier dans la liste des partenaires de ce qui ressemble tout de même fortement à un apéro géant. Mais bon, vu qu’il n’est pas organisé au travers de Facebook, cela change tout.

Read more