Un statut pour le métier de médiateur numérique

d4d9f6_604346a7c4bd4484b162ff6c852d0cd3Dans les questions d’actualités de l’assemblée nationale ce 15 janvier, Axelle Lemaire, secrétaire d’état au numérique a esquissé la stratégie numérique du gouvernement. Elle a notamment plaidé pour une meilleur diffusion des usages tels que la télé-médecine, l’e-éducation, le big data ou même l’administration en ligne. Pour ce faire, la secrétaire d’état souhaite développer la médiation et “reconnaitre un statut au métier de médiateur numérique qui est essentiel dans les territoires, dans les espaces de rencontre pour permettre la diffusion des usages et l’inclusion de tous”. Axelle Lemaire a en outre rappelé la consultation menée par le Conseil National du Numérique pour bâtir une république numérique; consultation à laquelle les médiateurs numériques sont bien évidemment invités à participer.(https://contribuez.cnnumerique.fr)

7 comments

  1. Bonjour,

    Ce statut est une bonne nouvelle que nous avons saluée et que nous suivons de près :

    https://epnrelais59.wordpress.com/2015/01/16/le-mediateur-numerique-aura-bientot-son-statut/

    Nous avions en octobre poussé dans ce sens lors de la concertation (“Garantir un avenir aux animateurs numériques”) :

    https://epnrelais59.wordpress.com/2014/10/11/preparer-les-assises-de-la-mediation-numerique/

    Espérons que les professionnels de la profession se mobiliseront et sauront s’organiser en conséquence.

    A suivre donc

    Yann

  2. (En entier cette fois-ci, avec mes excuses)

    Bonjour,

    Cela fait 8 ans que je travaille dans un collège, dans lequel je me suis investi pour le numérique en général et pour l’informatique en particulier ; depuis 5 années je suis employé par l’EPN qui est logé dans ce collège, et j’ai pu constater les besoins des différentes catégories de la population.

    Les jeunes (dès le plus jeune âge) sont particulièrement consommateurs des nouvelles technologies et utilisent tous les supports à leur disposition, cependant ils ne sont pas toujours en possession des outils pédagogiques qui feront d’eux des bons utilisateurs, sans parler des multiples pièges et dangers qui les guettent, car ce sont les plus fragiles du fait de leur âge et de leur inexpérimentation.

    Les séniors sont, le plus souvent, laissés sur le bord de la route du numérique, du fait de leur isolement, de leur activité qui ralenti, et de leur manque d’apprentissage aux nouvelles technologies.

    Le grand public en général, et les personnes en insertion, en particulier, ont besoin d’un apprentissage et/ou d’un accompagnement, pour suivre une société toujours en évolution et qui risque de les laisser à part, au lieu de les entraîner dans le mouvement qu’elle a déjà amorcé ; parfois, l’apprentissage et l’utilisation de l’outil numérique peuvent leur permettre de remettre un pied dans la vie active plus facilement qu’auparavant., ou bien de mieux communiquer avec les membres de leur famille ou de leurs amis.

    C’est pour cela qu’avec le Président de mon EPN et mon équipe, j’interviens dans les collèges pour aider les élèves motivés mais en difficulté avec le projet “S’ouvrir pour Réussir”, dans les collèges et les lycées pour des interventions ” Internet Responsable”, dans les maisons de retraite afin de re-créer un lien social avec le monde extérieur et avec leur parents.
    Nous intervenons également dans les écoles, les chantiers d’insertion et auprès du grand public.

    Avec nos partenaires, nous sommes à même de faire délivrer le PIM (Passeport Internet Multimédia), et d’accompagner les personnes dans la constitution de leur dossier à présenter à l’Académie pour obtenir le B2I Adulte (Brevet Internet Informatique Adulte).

    Nous espérons ainsi participer à une meilleure reconnaissance du métier de “Médiateur Numérique” au travers des EPN, par les pouvoirs publics.

    Didier Jamot-Aupetit
    Chargé de Mission Numérique
    Coordinateur E-motivation Scolaire
    ENSC (Espace Numérique Sud Charente)

Laisser un commentaire